On ne s’improvise pas apiculteur mais on apprend à le devenir

Certains réussissent tandis que d’autres essuient un échecOn ne s’improvise pas apiculteur mais on apprend à le devenirUn apiculteur est avant tout un éleveur d’abeillesS’il débute, il est impératif de se former soit auprès d’un rucher école (il y en a dans chaque département) soit effectuer un ou plusieurs stages (selon le niveau) comme ceux que j’organise en saison et dans lesquels ont met directement la main à la pâte tout en suivant un cours théorique destiné à aller au-delà d’une simple lecture pour autodidacteEnsuite, il faut savoir que rien ne remplace l’expérienceOr, l’expérience s’acquiert avec le temps, au fil des saisonsCe qui est bien avec l’apiculture, c’est comme faire son jardin: on n’est pas obligé d’en faire systématiquement une activité professionnelle Enfin, pour celles et ceux qui auraient envie de se lancer dans cette voie, il y a de la place pour tout le monde car, sachez-le, on importe en France plus de miel que ce que l’on produit Et nos miels français sont bien souvent de meilleure qualité que les miels importés, souvent coupés, assemblés ou contenant des traces de pesticides ou d’antibiotiques (sans chauvinisme)La concurrence internationale défavorise grandement les producteurs de miels français, et c’est notamment pour cette raison qu’il ne suffira pas de crier sur les toits que votre miel est meilleur pour le vendreIl faudra le prouver et créer votre niche locale pour vous en sortir Envisager une labellisation bio C’est miser sur le court terme car on importe aujourd’hui des miels bio (certifiés par les mêmes organismes certificateurs que les nôtres) à des prix 10 fois inférieurs à ce que devrait être votre prix de vente »Bio » pour moi ne veut plus dire grand chose tant la concurrence est déloyaleMisez plutôt sur l’Apiculture Naturelle, et non pas une apiculture moderne qui va droit dans le mur !Pour débuter en Apiculture, choisissez l’Abeille Noire !Optez pour l’Abeille Noire (Apis Mellifera Mellifera), notre abeille ancestrale et endémique L’expression Respect de la Nature vous parle Alors lisez ce paragraphe Si vous vous intéressez à l’abeille et que vous envisagez de posséder quelques ruches, il est important de soutenir l’effort qui est fait maintenant par de nombreux apiculteurs (hélas pas assez), pour éviter l’extinction totale et définitive de l’abeille noire (souvent nommée abeille locale chez les Apiculteurs)Si l’agriculture moderne contribue de façon irraisonnée à recourir aux pesticides, principale source de mortalité des abeilles, bon nombre d’apiculteurs contribuent, à leur manière (et parfois sans le savoir), à cette extinctionComment Par leur soutien direct à l’importation et le développement d’espèces ou sous-espèces qui métissent et hybrident nos souches ancestralesBien que je développe ce sujet sur ce site internet et en détail dans mes livres, sachez que si on vous propose de l’abeille « Buckfast », celle-ci participera et contribuera directement à polluer le patrimoine génétique de notre race endémiqueRÉAGISSEZ et AGISSEZ