Résister naturellement au Varroa

Considérez ceux qui vous diront que l’abeille noire n’existe plus comme des ignorants, je n’ai pas crainte des motsDe nombreuses associations et régions de France tentent de protéger maintenant des aires géographiques pour préserver le patrimoine endémique de nos abeillesIl existe de nombreux moyens pour permettre de régénérer L’abeille noire, mais faut-il le vouloirLe département de la Corse en est un exemple flagrant, et à plus petite échelle, le conservatoire de l’île D’Ouessant, de la région de Limoges, de la région parisienne, du sud de la France, en Belgique etc..Ceux qui tentent de justifier l’utilisation d’autres espèces comme la Buckfast procèdent toujours comme celui qui veut tuer son chien en l’accusant de la rageQuel dommage Bon nombre d’apiculteurs se contrefichent de ce que nous laisserons à nos descendants directs (et à très court terme hélas)Si vous aussi, vous fermez vos yeux et vos oreilles, alors oubliez le terme « Respect de la Nature », écologie (dans son sens propre)Oui les essaims d’abeilles noires coûtent plus cher, justement parce que pas assez d’apiculteurs en produisentSachez être patients, et battez-vous contre votre propre précipitation et croyez-moi, les abeilles vous le rendront un jourAussi, pour vous qui vous intéressez au monde merveilleux des abeilles, sachez-le Pour se donner bonne conscience, les « anti » abeilles noires font courir le bruit que c’est une abeille qui pique plus que les autres ce qui est totalement faux Les abeilles qui piquent sont justement les abeilles hybrides ou métissées, celles qui sont issues de croisement avec des abeilles issues de l’importation ou de leur élevageAlors sujet polémique Oui c’est certain et c’est la raison pour laquelle je m’en remets à votre réflexion avant que vous preniez la décision de pratiquer l’apiculture car tant qu’à faire, agissez dans le bon sensAGISSEZ POUR LE RESPECT DE LA NATUREQuelques aspects intéressants de l’abeille noire : – C’est une abeille douce, – Rustique, elle est parfaitement adaptée à notre climat quelque soit la région française que nous habitions, du niveau de la mer jusqu’à 1800m d’altitude (et plus) – Comme elle hiverne bien, elle est résistante aux maladies, – C’est une abeille économe, qui sait particulièrement bien gérer ses ressources, – Elle a des capacités à résister naturellement au Varroa (elle sait comment ne pas subir la pression que ce destructeur parasite exerce)En cela, elle limite considérablement les traitements- C’est une abeille de la biodiversité et pas une championne des cultures comme certaines abeilles qui ont été crées par l’homme pour celaElle convient donc à l’apiculture des amoureux de la natureS’il vous plaît, ne succombez pas aux promos commerciales diverses de ventes d’essaims autres que des abeilles noires et aidez-nous à repousser l’échéance de cette extinctionVous aurez alors fait ce qui était en votre pouvoir de faire, pendant qu’il était encore temps de le faire Puisque nos politiques sont plus à se soucier de leurs postes que de se soucier des abeilles (de quelque bord qu’ils soient), c’est à nous apiculteurs et futurs vrais apiculteurs (même du Dimanche) qu’il revient de le faire, soyez-en conscients – Un grand MERCI pour elles